Accessibilité : obligation ou opportunité [dossier 1/3]

10.06 / 2015

SPÉCIFICITÉ

Accessibilité des projets Web

EXEMPLE

Nîmes métropole - site labellisé bronze AccessiWeb

GESTION DE PROJET

Accessibilité

Gestion de projet

Réalisation

Responsive Web Design

Blog

L'accessibilité web, un enjeu pour les entreprises, une obligation pour les institutions

Label accessibilité

La version 3 du référentiel général d’accessibilité pour les administrations (RGAA) a été publiée par l’arrêté du 29 avril 2015. Il sera désormais obligatoire de "mettre en œuvre de l’accessibilité dans un délai de deux ans pour les services de communication publique en ligne de l'Etat et des établissements publics qui en dépendent, et de trois ans pour les services de communication publique en ligne des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent".

Certes, les sites privés ne sont pas [encore] impactés par cette mesure, pourtant le label RGAA est une véritable opportunité et une anticipation sur le cadre législatif.
En effet, l'accessibilité devient un élément incontournable de la stratégie internet. Un site accessible est la preuve d'une démarche qualité pour ses utilisateurs, d'une politique de responsabilité sociale - citoyenne et parfois, un avantage concurrentiel conséquent.

Obligatoire pour certain, une anticipation pour d'autres, quels avantages ?

Penser accessibilité, c'est d'abord penser à l'autre, c'est placer l'ergonomie au centre du processus de développement du site.

Penser un site est facile, le rendre accessible est l'aboutissement d'un processus visant à s'adapter aux différentes catégories d'utilisateurs. L'accessibilité d'un site web améliore l'accès des handicapés bien sûr, mais plus largement, il propose une meilleure lisibilité (référencement amélioré) et une organisation logique et fonctionnelle de l'information.

Pour optimiser votre position sur internet, il est préférable de penser ces facteurs dès la conception du projet.

 

S'ouvrir à un plus important panel d'utilisateurs

Un aveugle n'a t-il pas besoin d'un extrait de naissance, un malentendant ne regarde t'il pas des vidéos ?

Selon une étude de l'Insee, 23 millions de personnes sont concernées par l'handicap en France et 10 à 15% en Europe. Est-il encore possible de négliger une mane importante de sa notoriété potentielle à cause de certaines déficiences ?

 

Une anticipation du cadre légale

Pour la partie institutionnelle, plus de doute, l’arrêté du 29 avril 2015 pose les bases du glissement obligatoire des sites web publics vers une accessibilité systématique, pour le privé cela est différent :

Il n'y a techniquement aucune loi dans l'univers numérique contraignant dans ce domaine.. et pourtant.
Le contexte légal et réglementaire est de plus en plus favorable à l’accessibilité numérique dans tous les pays occidentaux.
En France, la loi pour l'égalité des chances insère la notion d'accessibilité dans les domaine de la vie social des handicapés. Aux Etats-Unies et sur la base d'une loi similaire, beaucoup d'actions on été intentées à l'encontre de sites web.

 

Amortissement de l'investissement web

Si l'accessibilité est envisagée dès l'origine du projet ou intégrée à l'occasion d'une refonte, l'accroissement du coût financier est relatif. En effet, l'amélioration de la visibilité du site et du développement de clients potentiels, génèrent un retour immédiat sur investissement.

Il ne faut pas confondre respect des standards et accessibilité, mais les deux sont liés et les tests de validation indiquent généralement si un effort d'accessibilité a été fait ou non.

Il est parfois difficile de concilier accessibilité et webdesign d'où la réticence de beaucoup d'entreprises et cela sera traité dans le troisième volet de ce dossier. En attendant voici un site où le design s'inscrit dans une logique d'accessibilité :

Nîmes métropole
@Nîmes-métropole

 

Finalement, les deux ne sont pas aussi incompatibles (Site réalisé en 2013).

À lire aussi

Blog

Accessibilité : l’impact du code [dossier 2/3]

Retour vers News & Blog